Abraham Cassidy - Police



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Abraham Cassidy - Police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Abraham Cassidy , celui dont vous devez avoir peur !
Aventures : 30
Localisation : Dans ses quartiers, au commissariat.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Juil - 2:09

Abraham Cassidy
Nom de famille
Cassidy
Prénoms et surnoms
Abraham
Age et date de naissance
44 ans, né en 1968 à Austin.
Métier et occupations
Capitaine de Police.
Groupe et rang
Police
Que pensez vous de Dunwich ?
« Je pense que je vais me plaire ici… Je veux dire, je suis là depuis par très longtemps vous voyez. Et je peux vous garantir que le boulot ne manque pas. Oh, je ne me donne pas longtemps avant d’avoir mes premiers cernes, aucun doute là-dessus *rire* »
Y habitez-vous depuis longtemps ?
« Non, comme je le disais, je viens juste d’arriver. Une mutation m’a été offerte après le décès de feu mon prédécesseur. C’était une formidable opportunité pour ma famille et moi, et je pense que cela aurait été un gâchis de ne pas la saisir. Pour le moment, j’en suis encore au stade de la découverte de mon équipe et des fortes personnalités de cette ville. »
Croyez-vous à ces légendes ?
« *rire* Vous savez… chaque ville, chaque village, et même chaque civilisation à eut ses légendes. Et… c’est pour ça qu’elle s’appelle des légendes. C’est une bonne chose que d’en avoir, et elle permette à nos enfants d’en tirer des enseignements, mais de là à y croire, je trouve que c’est un peu gros. Honnêtement, je pense qu’elles ne sont que fabulations. Peut-être que certaines d’entre-elles contiennent un part de vérité. Mais ne me méprenait pas ! Par part de vérité, je veux dire que peut-être que certaine se base sur des faits d’origines lointain qui ont pu avoir lieu, mais adapté au format légende, vous voyez ? »
Avez-vous déjà vécu un évènement étrange ?
« Pour tout vous dire, j’ai vécu un paquet d’événement étrange dans ma vie. Il y avait du très étrange, il y avait de moins étrange. Dunwich a la particularité de croire que TOUT est étrange. Ce qui m’amuse franchement. Non, vraiment. Pourtant, je vous parie 10 contre 1 que tout ici trouve une raison logique, rationnelle. Après tout, je suis là pour ça non ? Pour vous prouver que tout est logique ici-bas. Croyez-moi, des choses étranges, pour sûr il y en a. Mais irrationnelle, inexplicable, surtout pas. Et encore moins ce que les gens d’ici disent : du surnaturel. Et puis quoi encore… »


Nombre de points : 8

Force : 2
Constitution : 2
Agilité : 2
Discrétion : 2
Nombre de points : 24

Armes à feu : 5 + 2 (Police) = 7
Criminalistique : 7 + 3 (Police) = 10
Psychanalyse : 10 + 2 (Poste Vacant) = 12
Pister : 2
Abraham a l’archétype de la « bonne bouille ». Souriant et jovial en de nombreuses circonstances, son regard se veut attendrissant autant que son sourire se veut amical. Du haut de son air sympathique, il donne l’impression de tout savoir sur tout le monde, et de n’être jamais surpris. Il est cependant extrêmement différent lorsqu’il s’agit de son travail. Son facies se raidit, et redevient d’un immuable sérieux dès lors qu’il pénètre sur les scènes de crimes ou qu’il effectue des enquêtes.

De grande taille et de stature droite, il a un physique au diapason de sa pratique sportive quotidienne. Texan et fier de l’être, originaire d’Austin, Abraham parvient, en courant régulièrement, à se maintenir dans la force de son âge, musclé et athlétique. Simplement, son physique peut s’avérer trompeur, car de nombreuses enquêtes et des années d’expériences lui ont value cet air fatigué et parfois las. Les traits de son visage laissent d’ailleurs apparaitre quelques ridules, de plus en plus nombreuses. Le grisonnant – pour ne pas dire le blanc - de ses cheveux, déjà bien trop présent à 44 ans est un autre témoin de sa trop grande assiduité au travail, caractérisée également par le port quasi-permanent de ses costumes.

Bien entendu, vous connaissez ce que certain disent : le visage est le reflet de l’âme. Dans le cas précis du capitaine de police de Dunwich, le visage est le reflet le plus exact de son caractère. Accueillant, sympathique, et blagueur en dehors du travail, il n’est plus le même lorsqu’il se retrouve face à un suspect ou à une victime. S’il n’hésite pas à détendre l’atmosphère à force de blagues et autres boutades, il n’hésitera pas à avoir recours à l’intimidation ou à la force de son caractère. Parfois sans prévenir, il explosera de colère, jurant sur tout ce qui bouge, mais jamais il ne le fera sans raison. Ferme sur ses décisions, il ne revient que rarement dessus, et il est dur de le faire changer d’avis. Quand il le faut, Abraham sait se montrer dur et froid, ce qui l’aide d’ailleurs à prendre du recul face aux enquêtes. Jamais, par exemple, ne se laissera-t-il marcher dessus par une bande de voyous ou par un criminel réputé dangereux. Il dira ce qu’il a à dire, même si cela signifie menacer ces derniers. De la vieille école si l’on peut dire, il déteste les jeunes filles aguicheuses qu’il juge trop insolentes et irrespectueuses.

Père de famille exemplaire, il place au centre de celle-ci des valeurs élémentaires. Son code de conduite se résumerait en : « Si tu peux faire quelque chose de bien, ou pour aider quelqu’un, alors tu as l’obligation morale de le faire. ». Justice et devoir sont deux de ses maîtres mots. Rien ne compte plus pour lui que sa femme et ses deux enfants qu’il chérie de toute son âme. Le paternalisme qu’il a développé avec l’éducation de ses enfants et devenu un trait marquant de son caractère, et il sera souvent inconsciemment très paternaliste avec ses hommes ou ses victimes.

De part l’éducation qu’il a reçu, il est très terre à terre, et n’a tendance à croire que ce qu’il voit. Pour lui, le surnaturel à Dunwich n’est en rien réel, et chaque crime ou événement trouve sa justification logique, aussi étrange puisse-t-elle paraître, et qu’il est de son devoir de la dévoiler.



Prologue


Journal de l’enquêteur Fabre – 1A

« Je viens d’être muté à Dunwich. Une ville assez spéciale selon les échos que j’en ai. Bref, je verrais bien tout ça à travers mes propres yeux. D’après ce que j’ai appris au travers des autres enquêteurs, le capitaine vient d’être muté également. Les gens disent que c’est un mec honorable et respectable, et qu’il est très sympathique. J’en déduis qu’il ne s’agit pas d’une pourriture de commissaire à la botte des criminels du coin. Au moins, c’est déjà ça. Je ne l’ai pas encore rencontré. Je commence le travail ici dans exactement une semaine. »



Journal de l’enquêteur Fabre – 7A

« Premier jour de travail. J’ai été introduit au capitaine Cassidy. Les choses qui m’ont été dites à son sujet m’ont l’air tout à fait exact. Il a été chaleureux, sympathique. Il m’a montré tout ce que je devais savoir. Il m’a laissé deviner qu’il aimait le travail bien fait. A vrai dire, ça peut se comprendre.
Cependant, j’ai eu le malheur de lui poser une question sur le surnaturel à Dunwich. Le capitaine n’a pas l’air de rigoler avec ça. Il m’a foudroyé du regard et m’a fait comprendre qu’il n’y avait rien de surnaturel à Dunwich, et qu’il allait bien le prouver à tout le monde. Si j’ai bien compris, et je ne peux pas avoir mal compris tant il a été clair, il dit ne pas avoir de place pour les superstitieux dans son commissariat. C’est bon à savoir… je n’ai pas intérêt à croire à ces histoires. »



Journal de l’enquêteur Fabre – 25A

« J’étais de permanence la nuit dernière. M. Cassidy a été sympathique, une fois de plus. Il m’a apporté des beignets au poste, en plein milieu de la nuit. Il m’a dit que c’est parce qu’il devait aller regarder quelque chose dans son bureau, et que par conséquent, il n’allait pas venir ici les mains vides. Au final, il est resté pas loin de deux heures, et nous avons beaucoup parlé. J’ai appris beaucoup de chose sur lui, sur sa femme, et ses deux enfants. Je pense qu’il a surtout voulu m’aider à me sentir mieux et à m’intégrer. Un comportement très paternel selon moi. J’ai appris plusieurs choses sur lui. Il vient d’Austin, au Texas. C’est là qu’il a grandi après de ses frères et sœurs, de son père militaire et de sa mère médecin. Il n’a eu de cesse de sourire quand il m’a parlé de sa carrière. Je présume que c’est parce que je l’ai harcelé de questions. C’est bien possible. En tout cas il m’a dit qu’avant, lorsqu’il était enquêteur comme je le suis actuellement, il passait son temps à vouloir sauver le monde. Que pour lui, être policier, c’était être une barrière entre les gens honnêtes, et les criminels qui voulaient user d’eux. Il m’a souhaité bonne chance ici, et m’a répété de ne pas croire à tout ce que les gens racontent ici. Il a insisté pour que je ne crois que ce que je vois. Il a dit que c’était notre mission… Prouver aux gens que le surnaturel n’était que fables. »



Journal de l’enquêteur Fabre – 27A

« Je repense encore à la nuit passée, lorsque le capitaine et moi avons parlé pendant plusieurs heures. Il m’a dit de me méfier de certaines personnes à Dunwich, dont il n’a lui-même pas la certitude absolue qu’elles soient blanches comme neige. Deux noms notamment sur les lesquels il a insisté. Thaddeus Hughes, conservateur au musée de Dunwich, qui selon M. Cassidy serait louche et à surveiller. Gregory Lang, l’homme est trop étrange pour être innocent m’a-t-il dit. A surveiller également donc, même s’il m’a dit que tout ceci n’était que des convictions personnelles et que je serais donc très mal avisé d’en parler à quiconque. »



Vous l’aurez compris. Né à Austin, Texas, il y a 44 ans de cela, dans un bouillonnant mois d’Aout où les minimas de températures n’étaient pas inférieurs à 30°C, Abraham Cassidy est un policier de la catégorie justicier. Peut-être est-ce dû à l’éducation que lui, ses frères et ses sœurs ont reçue de leurs parents militaire et médecin, ou peut-être est-ce tout simplement le fruit de son caractère bien trempé. Toujours est-il que le fils Abraham, dès son plus jeune âge, c’est avéré être l’enfant le plus droit de la famille, pourtant nombreuse. Des cinq enfants, il fut le plus prometteur. Ses deux frères rejoignirent les troupes d’infanteries, suivant les traces dessinées par leur père. L’une de ses sœurs, quant à elle, décida de travailler dans le journalisme audiovisuel, où elle eut fort heureusement le bonheur de percer. C’est sûrement avec elle qu’Abraham entretient actuellement le plus de relations. Sa dernière sœur, cadette de la famille, fut hélas la grande tragédie familiale. La pauvre fillette n’aura pas vu son dixième anniversaire, décédant des blessures que lui causa un malheureux accident de voiture déclenché par une course poursuite entre la police de Austin et des malfrats. Abraham avait douze ans lorsqu’il était ainsi devenu le cadet de la famille.

De l’eau avait coulé sous les ponts désormais. Il ne faut pas croire qu’il choisit la carrière policière en tant que quête personnelle pour venger sa sœur. Au fond peut-être y avait-il un peu de cela, mais certainement pas que. Le décès de sa sœur avait probablement été l’élément déclencheur de cette révélation, mais rien de plus. Immobile, il a commencé sa carrière à Austin. Agent de la circulation, inspecteur, puis enquêteur… C’est à force de persévérance qu’il a gravi les échelons, un à un, avant de finalement se voir proposer une mutation spéciale. Un capitaine suicidé, un poste de commissaire à pourvoir. Dans la mystérieuse et crainte ville de Dunwich. Lorsqu’il avait reçu la lettre estampillée du gouvernement fédéral, il avait d’abord gardé le silence, avant d’éclater d’un rire profond et naturel. Il est content. Content, et satisfait. Voilà le poste dont il avait rêvé depuis si longtemps. Sans être dupe, il devinait que d’autres avaient refusé ce poste avant lui, et que c’était pour ça que le gouvernement en était venu à lui proposer une promotion aussi rapidement. Certes, il était connu pour être un enquêteur redoutablement efficace, et particulièrement intelligent. Mais généralement, les postes de capitaine ne s’ouvraient pas en dessous des 50 ans. 44 ans, c’est jeune. Abraham ne mettait bien sûr par totalement ses capacités de côté dans le processus de choix du gouvernement, mais il savait que beaucoup devait avoir refusé. Lui ne refuserai pas. Les superstitions de Dunwich n’allaient certainement pas freiner sa carrière, jusqu’à l’heure véritablement fulgurante. Au contraire, il allait lutter contre ces superstitions, et prouver aux habitants de Dunwich qu’elles sont infondées et qu’ils sont en sécurité. Il en avait fait sa nouvelle quête, une mission qui lui incombait désormais.

Il avait alors déménagé à Dunwich, avec sa femme et sa fille cadette. La dernière étant encore étudiante, il sa chargea de l’inscrire à l’université de Dunwich, afin qu’elle puisse y poursuivre son cursus. Son fils aîné, désormais libre de choisir sa vie, avait préféré – à juste titre – rester avec sa fiancée à Austin. La femme d’Abraham avait été plus hésitante et nettement moins enthousiasmée par cette mutation à Dunwich. Après tout… le capitaine précédant s’était donné la mort… Et puis ces légendes, ces événements inexpliqués – et malheureusement inexplicables n’étaient pas rassurants. Lorsqu’elle en avait parlé à son mari, il s’était contenté de lui expliquer qu’elle ne devait pas croire en ces sottises. Il lui avait demandé de se rappeler de leur rencontre. A l’époque, Abraham n’était que l’assistant d’un enquêteur dans une affaire. Elle, était l’une des suspectes dans cette même affaire. Abraham s’était vu chargé de s’occuper d’elle. Il devait la maintenir sous surveillance, et vérifier qu’elle n’était pas l’auteur d’une sombre histoire d’empoisonnement qui avait eu lieu dans la banlieue d’Austin. Suspectée de par le mobile plutôt plausible qu’elle aurait pu avoir, il n’a pourtant pas cessé de croire en son innocence, qui s’est finalement révélée être avérée. Rapprochés par l’enquête, ils ne finirent pas s’entendre si bien qu’ils se fiancèrent, puis se marièrent et par avoir deux enfants. Cela ne l’empêche pas de continuer à la taquiner de son humour coutumier en mettant en avant une possible erreur judiciaire, émettant ainsi l’hypothèse qu’elle serait coupable.

Homme de science dans une ville où la science n’a pas de véritable raison d’être, il va falloir du cran et du caractère à Abraham Cassidy pour garder la tête froide. A Dunwich, où se multiplieront ses ennemis, mais aussi ses alliés, il sera de son devoir de maintenir la sécurité de la population et de clarifier les mystérieux événements qui inquiètent et terrifient les citoyens.



Pseudo
FrAlgan - ou Algan.
Age
20 ans.
Avatar
Gary Oldman.
Disponibilités
All day long baby.
Où avez-vous découvert le forum ?
La propagande de Thaddeus pour son propre bébé. Bouche à oreille techniquement donc.
Quelque chose à dire ?
Texte
Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Hughes , votre humble serviteur
Aventures : 127
Localisation : Le vieux quartier résidentiel de Dunwich.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://great-old-ones.creerforums.com
Mer 4 Juil - 22:47
Bienvenue officiel !!! Alors pour Clint Eastwood tu as mon feu vert, j'avais hésité je crois entre lui et Willem Dafoe ^^ bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Abraham Cassidy , celui dont vous devez avoir peur !
Aventures : 30
Localisation : Dans ses quartiers, au commissariat.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 9:41
Merci ! Content que le choix d'avatar soit satisfaisant ! Je vais essayer de te faire une bonne fiche haha Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Hughes , votre humble serviteur
Aventures : 127
Localisation : Le vieux quartier résidentiel de Dunwich.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://great-old-ones.creerforums.com
Dim 8 Juil - 7:41
Encore une fois, bienvenue ! Très belle fiche que celle-la ! Il y a cependant des fautes qui se glissent à droite et à gauche et des fois des temps pas tellement respectés mais c'est rare et ta fiche se lit très bien. Je vois que tu as souligné les principaux traits de caractères d'Abraham, c'est très bien mais je ne peux que t'encourager à aussi développer le personnage dans la direction que tu veux et lui rajouter des traits de caractères. Je suis sure que tu feras ça très bien en jeu !

Bref, je te valide et t'encourage à créer toute la paperasse dans la partie agenda pour qu'on puisse t'extorquer quelques petits Rps ou liens ; et n'hésite pas à faire une biographie pour qu'on en sache un peu plus sur ce personnage sympathique !

Et l'admin que je suis va retourner à sa fiche qui n'est toujours pas terminé (double honte!). J'espère que tu te plairas parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Abraham Cassidy , celui dont vous devez avoir peur !
Aventures : 30
Localisation : Dans ses quartiers, au commissariat.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Juil - 8:09
Désolé pour les fautes ! J'ai un peu ( non, non, j'ai totalement) zappé la relecture ! Mais... ça n'arrivera plus ! Courage pour ta propre fiche, et ne t'en fais pas ! Je ferais vivre le capitaine Cassidy à ma façon, tout en respectant le code de conduite pré-écrit par tes soins.

Bref, un gros merci à toi pour la découverte de ton forum et ta validation Wink Au plaisir de te mettre les menottes en RP.



« Je ne cherche qu’à rendre justice à la vérité.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Abraham Cassidy - Police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Great Old Ones :: Administration ::  :: Etat Civil :: Fiches validées-

Règlement
Contexte
Guide du débutant
Groupes et interactions

Pas d'intrigues ni de
missions pour le moment.
Pas de rumeurs pour le moment.

Les Métampsychoses
Les Alchimistes
Les Rosecroix
La Police
Les Citoyens